Pour une découverte du territoire au fil d'extraits littéraires

, / 1040 0

Champfleury

SHARE
Home Biographies Champfleury

aut_champfleury

Champfleury (1821-1889)

Né à Laon, Jules Fleury Husson poursuit des études classiques avant de devenir commis dans une librairie. En 1844 il prend le pseudonyme de Champfleury. Il écrit d’abord à la Revue de Paris et Au Messager de l’Assemblée. À partir de 1847 il publie de nombreux recueils de nouvelles et connaît une certaine renommée : Chien-Caillou, Pauvre trompette, Fantaisies de printemps, Feu Miette, Fantaisies d’été. Son ouvrage Les Frères Le Nain (1852) engage un débat sur le réalisme. Ce débat s’exprimera sous différentes formes artistiques dont la peinture de Courbet par exemple. Après un essai sur le réalisme, toutes les œuvres de Champfleury sont empreintes de sa réflexion sur ce débat : Les Oies de Noël (1853), Les Aventures de Mlle Mariette, Les Souffrances du professeur Delteil, Les Bourgeois de Molinchart, La Succession Le Camus (1858), Les Amoureux de Sainte-Perrine (1859).
En 1860 il décide de se consacrer à la critique d’art que ce soit en littérature ou en peinture. En 1872, il devient conservateur des collections au musée de Sèvres et publiera une Bibliographie céramique. Il travaille aussi sur de nombreux écrits historiques : Histoire de l’imagerie populaire (1869), Grandes Figures d’hier et d’aujourd’hui (1861). Il fut l’un des premiers à utiliser les illustrations comme des sources documentaires : Les Chats (1868) et Les Enfants (1872).

PASSWORD RESET

LOG IN