Pour une découverte du territoire au fil d'extraits littéraires

Home Biographies Maurice Blanchard

Maurice Blanchard

SHARE
, / 1205 0

bio_blanchard

Maurice Blanchard (1890-1960)

Maurice Blanchard est né à Montdidier le 14 avril 1890. Ses parents sont issus d’anciennes familles des faubourgs de Saint-Martin. Dès l’âge de douze ans il travaille comme apprenti serrurier. Il deviendra ouvrier à Paris avant de s’engager dans la marine. Durant la Première Guerre mondiale, il est pilote de « l’escadrille de Dunkerque » et en est le seul rescapé. Il est promu ingénieur aéronautique. Il sort de l’école des mécaniciens de la Marine premier en 1917 et décide de fonder sa propre entreprise à Saint-Cloud.
Maurice Blanchard est un homme curieux et éclairé. Il se passionne pour la philosophie, les langues anciennes et vivantes. Il découvre la poésie surréaliste en 1927. Grâce à ses œuvres il est reconnu par Paul Eluard, Joë Bousquet et son ami René Char.
Pendant la Seconde Guerre mondiale il s’engage dans la Résistance. En 1941, une poignée de personnes se réunissent à Paris pour maintenir le surréalisme sous l’occupation. En référence à un poème d’Arthur Rimbaud, le groupe se prénomme La main à plume. Parmi ses membres Paul Eluard Maurice Nadeau et Maurice Blanchard. Le groupe a fait paraître des publications collectives et environ trente plaquettes individuelles. Pour son activité pendant la Seconde Guerre mondiale Maurice Blanchard reçoit en 1945 la Croix de guerre.
Il publia son premier ouvrage, Lys qui pourrissent, en 1929 sous le pseudonyme d’Erskine Ghost. Sous son nom il publia Malebolge (1934), Solidité de la chair (1935), Sartrouville (1936) au caractère autobiographique, Les Barricades mystérieuses (1937), Les Périls de la route (1937), C’est la fête et vous n’en savez rien (1939), Les Pelouses fendues d’Aphrodite (1943).
En 1994 est publié, Danser sur la corde, journal 1942-1946, le journal que Maurice Blanchard a rédigé pendant le Seconde Guerre mondiale.

PASSWORD RESET

LOG IN